Chaque personne peut choisir de devenir entrepreneur et exercer une activité à titre personnel et professionnel. Pour cela, il faut que cette personne réalise les différentes démarches par rapport à la création d’une entreprise

 En effet, l’exercice d’une activité professionnelle oblige à une personne de créer une entreprise afin que cette personne puisse exercer son activité conformément aux dispositions législatives.

Par ailleurs, il faut savoir que créer une entreprise ne se résume pas à l’immatriculation de celle au registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers. En effet, plusieurs démarches doivent être réalisées par l’entrepreneur avant même de passer à la demande d’immatriculation de la structure auprès du greffe du tribunal de commerce.

Dans cet article, on expliquera les démarches pour créer une entreprise.

 

Trouver l’activité à exercer avec son entreprise

 

Sans activité à exercer, il n’est pas nécessaire d’ouvrir une entreprise, c’est pour cette raison que l’entrepreneur doit avoir une idée de projet en tête avant même de penser à créer ou ouvrir une entreprise.

Chacun est libre de choisir l’activité qu’il exercera avec son entreprise, mais il faut s’assurer que l’idée de projet est faisable et viable. Ces deux points sont très importants et pour connaitre si l’idée de projet est viable et faisable, il faut passer à la réalisation de la démarche suivante.

À noter : l’entrepreneur doit choisir une idée de projet qu’il lui convient, c’est-à-dire une activité dont il a les compétences nécessaires pour le faire mais surtout une activité qui répond à ses besoins.

 

La réalisation de l’étude de marché

 

Pour vérifier la faisabilité ainsi que la viabilité de l’idée de projet, l’entrepreneur doit faire une étude de marché.

Cette étude doit permettre à l’entrepreneur de répondre aux différentes questions en rapport à l’activité : quelles sont les demandes et attentes des clients qu’il cible, le marché est-il saturé ou non (offre supérieure à la demande), quels sont les services ou produits proposés par ses futurs concurrents, quels sont les méthodes à adopter pour atteindre les clients et son objectif ? par exemple.

En ayant les réponses à ces diverses questions, l’entrepreneur peut déjà avoir un aperçu de la viabilité ainsi que la faisabilité ou non de son projet de créer une entreprise.

Par ailleurs, la réalisation de l’étude de marché permet à l’entrepreneur d’apporter des améliorations à son idée de projet ou de prendre une décision par rapport au changement de son projet ou non.

 

L’établissement d’un prévisionnel ou d’un business plan

 

Il faut savoir que pour certains projets, il n’est pas nécessaire d’établir un business plan, car la nécessité de l’établissement de ce document dépend surtout du projet de création d’entreprise. Par ailleurs, l’établissement d’un business est plus important pour les entreprises ou les entrepreneurs qui auront besoin de trouver du financement pour financer projet.

Un entrepreneur qui n’aura pas besoin de trouver du financement ou un entrepreneur qui a un projet plus simple à réaliser n’aura besoin que d’établir un prévisionnel pouvant contenir les informations sur le chiffre d’affaires de l’entreprise, les diverses dépenses nécessaires par rapport au fonctionnement de l’entreprise, le fonds à prévoir pour que l’entreprise ait un équilibre financier, etc.

À noter : l’établissement du business plan est toujours important, car ce document permet d’avoir l’aspect financier de l’entreprise.

 

Trouver les fonds pour financer le projet

 

La création d’une entreprise nécessite pour l’entrepreneur d’avoir les fonds non seulement par rapport aux frais liés à la création et immatriculation de celle-ci mais aussi pour le lancement et le fonctionnement de l’entreprise. Pour cela, l’entrepreneur a plusieurs possibilités pour financer la création de son entreprise.

Tout d’abord, si l’entrepreneur a les fonds nécessaires pour financer son projet de création d’entreprise, alors rien ne l’empêche d’utiliser ses propres fonds. Cette solution est intéressante pour l’entreprise. En effet, en utilisant ses propres fonds, l’entreprise n’aura pas de dette à rembourser ultérieurement.

En outre, il est possible pour l’entrepreneur de contracter un emprunt auprès d’un établissement de crédit pour financer son projet. Dans ce cas, ce dernier doit rembourser le crédit avec les intérêts suivant l’échéance conclue avec l’établissement de crédit. Le business plan entre en jeux à ce moment, car un établissement de crédit demandera ce document et peut accorder le prêt ou non en fonction de ce document.

 

Définir le statut juridique de l’entreprise à créer

 

Actuellement, il existe de nombreuses formes juridiques d’entreprise pour exercer une activité. Par exemple, il y a la SARL, la SAS, l’entreprise Individuelle, l’EIRL, la SASU, l’EURL, la SNC, … ce qui ne facilite pas le choix du statut juridique de l’entreprise.

Pour choisir le statut juridique de l’entreprise, il faut prendre en considération la fiscalité de l’entreprise. C’est-à-dire qu’il est judicieux de choisir la forme juridique le plus avantageux pour exercer l’activité envisagée par l’entrepreneur.

En outre, il faut définir si l’entrepreneur a besoin de limiter sa responsabilité ou non, car cela peut impacter sur le choix du statut juridique à choisir. De plus, le nombre d’associés sera aussi un facteur déterminant par rapport au choix de la forme juridique de l’entreprise.

Si l’entrepreneur n’a pas les compétences ou connaissances nécessaires pour réaliser cette démarche, il peut solliciter le service d’un expert-comptable surtout pour connaître quelle forme juridique serait le plus avantageux par rapport à l’activité exercée par l’entreprise.

 

Immatriculer l’entreprise

 

Dès que le choix de la forme juridique de l’entreprise à créer est effectué, il faut réaliser les démarches et formalités permettant l’immatriculation de celle-ci auprès du greffe du tribunal de commerce. Ces démarches et formalités dépendront entièrement du statut juridique de l’entreprise.

À noter : avant d’immatriculer l’entreprise, s’il le faut, l’entrepreneur doit trouver un local pour l’exercice de l’activité de l’entreprise. Par ailleurs, ce local peut être utilisé pour domicilier la structure.

 

En résumé, la création d’une entreprise nécessite la réalisation de plusieurs démarches qui permettront non seulement à l’entrepreneur d’immatriculer celle-ci au registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers, mais aussi d’avoir une bonne base par rapport au fonctionnement de l’entreprise. En tout, ces démarches sont :

- Trouver une idée de projet ;

- Faire une étude de marché (assurer la viabilité et la faisabilité du projet) ;

- Etablir un business plan ou un prévisionnel financier ;

- Trouver du financement pour financer le projet ;

- Trouver le local pour l’exercice de l’activité de l’entreprise ;

- Choisir le statut juridique de l’entreprise à créer et réaliser les formalités pour son immatriculation.

Comment