Il est nécessaire pour une entreprise donnée d’avoir recours aux services d’un expert-comptable pour la gestion et le fonctionnement de ses finances. En effet, son rôle est primordial, tant pour les personnes physiques que morales, en étant particulier ou bien agissant en tant que société. Ses principales missions se résument à l’élaboration d’un bilan comptable régulier, que ce soit quotidiennement, mensuellement ou annuellement. On peut distinguer deux catégories d’experts-comptables : ceux dont le métier s’effectue en interne, c’est-à-dire en ayant une relation de subordination avec leurs employeurs, et ceux qui travaillent à leur propre compte, en dehors de tout lien de subordination : les experts-comptables freelances. Nous nous focaliserons sur cette dernière catégorie.

 

L’expert-comptable freelance : guide ultime 2021

Un expert-comptable freelance, c’est quoi ?

 

Définition

À l’opposé des experts-comptables internes qui effectuent leur métier pour le compte d’une entreprise en étant liés par un contrat de travail, ceux appelés « freelances » exercent leur fonction en tant qu’indépendants, et ne sont pas considérés comme salariés puisqu’ils ne sont soumis à aucun contrat de travail. Ils effectuent leur profession à titre libéral dans la majorité des cas et peuvent choisir entre le travail individuel ou bien s’associer à d’autres experts dans la réalisation de leurs tâches comptables. Il faut savoir que toute personne voulant se lancer dans ce métier doit obligatoirement posséder les qualités et les qualifications requises, ainsi qu’être inscrite à l’ordre des experts-comptables. Sans ces différentes exigences, le titre d’expert-comptable ne peut être acquis.

 

Les différentes missions et obligations d’un expert-comptable freelance

 

Ses missions

Comme il a été mentionné précédemment, sa mission principale réside dans la gestion comptable d’une entreprise ou d’un particulier. Pour cela, il doit posséder les différentes qualifications et compétences adéquates afin de procéder aux multiples tâches comptables qui lui incombent : la gestion de toutes les opérations comptables, la détermination des résultats financiers et l’établissement des comptes annuels de l’entreprise.

Il peut également jouer le rôle d’accompagnateur et de conseiller pour le dirigeant de la société, notamment en matière fiscale (optimisation de l’aspect fiscal de la société) et juridique (donne des conseils sur les différentes lois régissant les sociétés et dont le respect est crucial, assure aussi que le dirigeant s’acquitte de toutes ses obligations sociales) dès la création de l’entreprise jusqu’en période d’activité. La cession ainsi que le changement de statut entrent aussi dans ses compétences.

 

Ses différentes obligations

En tant que professionnel, l’expert-comptable doit se soumettre au respect de quelques obligations. Le fait qu’il soit tenu par ces dernières se justifie aussi par le caractère règlementé de sa profession. Il doit alors prendre cela en considération tout en se conformant au code de déontologie édité spécialement pour sa profession.

D’abord, il doit être en possession d’un diplôme d’expertise comptable ou DEC et doit obligatoirement être inscrit à l’ordre des experts-comptables. Ensuite, son casier judiciaire doit être vierge s’il veut avoir le privilège d’exercer librement sa profession. S’il effectue son métier en France, il est nécessaire d’avoir la nationalité française ou bien être ressortissant d’un État membre de l’Union européenne. Enfin, comme tout professionnel digne de ce nom, il doit être en mesure de respecter le secret professionnel de ses clients. La souscription à une assurance RC ou responsabilité civile est en outre utile pour le couvrir en cas de dommage dans l’exercice de ses fonctions.

 

Comment entamer son aventure freelance en étant expert-comptable ?

 

Les degrés de qualifications requis pour la fonction d’expert-comptable freelance

 

Comme vous l’avez constaté, exercer ce type de métier n’est pas donné à n’importe qui. Il faut être capable de maîtriser parfaitement les contours de cette profession, d’avoir la main mise sur tout ce qui concerne les chiffres et les aspects financiers d’une entreprise donnée. Ainsi, pour se mettre à son propre compte, un expert-comptable freelance doit obtenir son DEC (Diplôme d’expertise comptable) à l’issue de huit années d’études supérieures qui vont se présenter comme suit : au niveau licence, il doit obtenir son DCG ou Diplôme de Comptabilité et de Gestion, ce sera après qu’un DSCG ou Diplôme supérieur de Comptabilité et de Gestion sera obtenu au niveau master. Toutes ces qualifications permettront ensuite une inscription à l’ordre des experts-comptables. L’aventure freelance peut ainsi commencer.

 

Quel statut juridique opter pour un expert-comptable freelance ?

Il est important de faire le bon choix sur le statut juridique à adopter, puisqu’en tant que freelance ce choix est obligatoire. Cela va notamment avoir un impact sur le régime fiscal et social auquel l’expert-comptable sera soumis. Diverses alternatives peuvent s’offrir à lui, des statuts juridiques lui permettant d’adapter son activité en fonction de ses besoins. En étant à son propre compte, il peut décider de s’installer individuellement. Pour cela, les formes suivantes seront envisageables : l’EIRL, l’EURL, sous le régime micro-entrepreneur et également la SASU. En revanche, si l’expert-comptable projette de s’associer avec d’autres confrères, la SARL ou bien la SAS seront idéales.

 

Le régime fiscal d’un expert-comptable indépendant

Par ailleurs, il également nécessaire d’identifier le régime fiscal auquel l’expert-comptable doit s’attendre dans l’exercice de ses fonctions. Pour cela, il faut se baser en fonction du statut juridique qu’il a choisi. D’une manière générale, il sera soumis à l’impôt sur le revenu ou l’IR dans le cas où il optera pour le régime auto-entrepreneur. S’agissant par contre des experts-comptables freelances ayant opté pour la création d’une société, qu’elle soit unipersonnelle, ou prenant la forme d’une entreprise individuelle, ils peuvent faire le choix entre l’IR ou l’impôt sur les sociétés (IS).

 

L’expert-comptable freelance au service d’autres indépendants

 

Les indépendants, peu importe le secteur d’activité auquel ils sont rattachés, ont aussi la possibilité d’avoir recours au service d’un expert-comptable freelance, à l’instar des sociétés. D’ailleurs, ses missions en étant au service d’une société sont presque identiques à celles qu’il doit effectuer pour les indépendants.

 

Rôle d’accompagnateur et de conseiller

Il faut savoir que tout travailleur indépendant doit être capable de gérer son entreprise seul. L’expert-comptable freelance sera parfait dans un rôle d’accompagnateur en fournissant les ingrédients essentiels afin de gérer au mieux les différents comptes liés à l’entreprise au moment de sa création.

En matière de conseil, sa mission réside à assurer la stabilité de l’entreprise sur son aspect financier, en contrôlant par exemple sa rentabilité et les différents seuils qui s’y attachent. Il peut aussi éviter à son client de faire des dépenses inutiles en limitant les charges au strict nécessaire.

 

Modifications statutaires

Un indépendant peut aussi faire appel à un expert-comptable freelance pour l’accompagner sur toutes les mises à jour effectuées aux statuts de son entreprise. Cette intervention est presque indispensable parce que de nombreux documents peuvent être affectés par cette modification. On peut citer par exemple les factures des clients ou des fournisseurs.

L’expert-comptable