En principe, toutes les activités commerciales exercées en société sont soumises à des obligations comptables. Certaines peuvent être lourdes, certaines plus flexibles selon le statut juridique choisi. Dans l’un ou l’autre cas, la réalisation de l’obligation peut requérir l’intervention d’un professionnel. Dans le présent article nous parlerons du cas de l’activité de taxi, notamment ce qu’il faut savoir sur l’expert-comptable spécialisé en taxi.

 

Expert-comptable pour taxi : Des conseils avisés pour avancer

L’activité de taxi en quelques mots

 

Il convient de souligner que la profession de chauffeur de taxi est une activité règlementée. Pour pouvoir exercer ce métier, il importe de remplir certaines conditions. En outre, comme toute activité professionnelle, le métier de chauffeur de taxi requiert le recours à une forme sociétaire.

 

Chauffeur de taxi : les conditions pour accéder à la profession

Dans un premier temps, des conditions préalables doivent être respectées pour pouvoir exercer l’activité de chauffeur de taxi. La première condition incontournable : être titulaire d’un permis de conduire. Pour cette activité, un permis de catégorie B en cours de validité fera l’affaire. En outre, l’intéressé doit être apte. Cette aptitude doit être reconnue par un médecin agréé. Il doit avoir un casier judiciaire vierge. Cela signifie qu’il ne doit pas avoir fait l’objet d’une condamnation.

Dans un second temps, pour exercer légalement l’activité, l’intéressé doit obtenir une carte professionnelle. À cette fin, il doit passer un examen. Il est à noter que la carte professionnelle du chauffeur de taxi est limitée dans le temps et dans l’espace. D’une part, elle est valable pour une durée de 5 ans renouvelable. D’autre part, elle détermine la zone géographique dans laquelle le chauffeur peut exercer son activité.

Enfin, l’obtention de la carte professionnelle est suivie d’une demande de licence de taxi. Cette dernière correspond à une autorisation de stationnement sur la voie publique.

 

Chauffeur de taxi : quels sont les statuts possibles ?

Pour cette activité, les statuts juridiques possibles sont les suivants :

D’une part, le statut de salarié. En tant que tel, cela signifie qu’il fournit une prestation de service pour le compte d’une autre personne ou d’une entreprise de taxi. De ce fait, il bénéficie de tous les droits d’un salarié. Par conséquent, il n’est pas soumis aux obligations fiscales, comptables et administratives.

D’autre part, le statut de libéral peut être adopté par le chauffeur de taxi. Cela requiert son immatriculation. De ce fait, il doit se décharger des obligations sociales et comptables. Il peut faire le choix entre : la microentreprise, l’entreprise individuelle, la SASU ou l’EURL.

 

L’activité de taxi : quelles sont les obligations comptables ?

 

Les obligations comptables

Il convient de préciser que l’activité de taxi, quel que soit le statut, est soumise au régime des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

L’obligation comptable qui incombe au chauffeur de taxi dépend du régime fiscal choisi. Ainsi :

- S’il a choisi le régime de microentreprise, celui applicable quand le montant des recettes n’excède pas un certain montant. Il doit régler les charges sociales tous les trimestres, à un certain taux du chiffre d’affaires. Dans ce cas, il n’y a pas d’obligation comptable.

- Dans le cas où il a adopté un autre statut juridique, il est soumis au régime réel simplifié.

Il a l’obligation de tenir une comptabilité. Cela correspond notamment à la tenue de registres tels que : le livre journal et le grand livre. Rappelons-le, le livre journal retrace toutes les opérations du chauffeur de taxi, présentées dans un ordre chronologique. En ce qui concerne le grand livre, il reprend les informations du livre journal de manière comptable. En outre, le chauffeur de taxi libéral, à chaque fin d’exercice, doit établir un bilan annuel et des comptes de résultat.

 

En ce qui concerne la TVA des taxis

On peut citer :

- Une TVA intermédiaire de 10 % pour les courses effectuées par l’artisan taxi ;

- Un remboursement de la taxe en fonction de la consommation réelle de carburant. C’est le système de la détaxation partielle de la taxe intérieure ;

- Il n’est pas soumis à la cotisation foncière des entreprises (CFE) et de la taxe sur les véhicules de sociétés (TVS).

 

Expert-comptable spécialisé en taxi : pourquoi recourir à ce professionnel ?

 

Il est vrai que les obligations comptables peuvent être réalisées par soi-même. Toutefois, la technicité des divers documents à produire peut compliquer la tâche. En outre, la comptabilité, dit-on, est le reflet de la santé financière d’une entreprise. D’où l’intérêt de recourir un professionnel en comptabilité.

L’expert-comptable est le professionnel qui met en avant son expertise dans la gestion de la comptabilité d’une entreprise. Ses missions principales sont les suivantes :

- Gérer la comptabilité en entreprise de A à Z. Cela permettrait à l’entrepreneur de gagner du temps ;

- Apporter une aide à la gestion de l’entreprise et une assistance pour les obligations légales. Notons-le, l’inobservation des obligations légales peut exposer l’entrepreneur à des sanctions financières, voire pénales ;

- L’expert-comptable spécialisé en taxi connait tous les arcanes du métier. Tout expert-comptable peut accomplir toutes les obligations comptables, mais celui qui a une spécialisation assure un travail de qualité.

 

Expert-comptable spécialisé en taxi : comment faire le choix ?

 

La comptabilité, avons-nous dit, reflète la santé financière de l’entreprise. Il serait judicieux de remettre la santé de son entreprise entre de bonnes mains. D’où l’intérêt de faire le bon choix en matière d’expert-comptable. Pour ce faire, les critères suivants peuvent être des pistes de choix :

 

Les services proposés

Choisir le cabinet d’expert-comptable spécialisé dans le domaine d’activité du taxi. En outre, en général, le cabinet d’expert-comptable propose des services sur mesure. Il importe de se renseigner et de choisir celui qui propose des services correspondant aux attentes du chauffeur de taxi.

 

Les honoraires

Le tarif de la prestation doit être proportionnel aux prestations proposées.

 

Le professionnalisme

Cela implique : l’inscription à l’ordre des experts-comptables, à sa disponibilité et à sa réactivité.

En outre, le logiciel utilisé par le cabinet d’expert-comptable peut refléter son professionnalisme.

 

L’implantation géographique

Ce critère permet au chauffeur de taxi de gagner du temps. En outre, il est judicieux de recourir à un service d’expert-comptable en ligne.

Expert-comptable