Quelle que soit l’activité exercée par l’entreprise, commerciale ou artisanale, la tenue d’une comptabilité est une obligation cruciale pour la bonne marche des activités.

En effet, elle joue plusieurs rôles. Elle permet de déterminer la performance financière de l’entreprise. Elle est nécessaire pour les déclarations au niveau de l’administration fiscale. La comptabilité doit être sincère et régulière. C’est la raison pour laquelle il est judicieux de faire appel à un expert-comptable.

Dans le présent dossier, il sera mis en avant l’intervention d’un expert-comptable spécialisé en salon de coiffure. Par ailleurs, avant d’entrer dans le vif du sujet, il est opportun de rappeler tout ce qu’il faut savoir sur le salon de coiffure avant de voir les obligations comptables du salon de coiffure.

 

Un petit rappel sur le régime du métier de la coiffure

 

De prime abord, il convient de préciser que l’ouverture d’un salon de coiffure est une activité artisanale. Il doit, dans ce cas, faire l’objet d’une immatriculation au répertoire des métiers.

 

Salon de coiffure : les diplômes requis

Pour accéder à la profession de coiffeur et pour pouvoir ouvrir un salon de coiffure, la détention de diplôme est essentielle. En effet, ce métier nécessite une certaine connaissance et compétence. Ainsi, peuvent ouvrir un salon de coiffure ceux titulaires de l’un des diplômes ci-après :

- Le brevet professionnel coiffure, acquis après deux années de formation en contrat d’apprentissage ;

- Le brevet de maîtrise coiffure pour une durée de deux années de formation. Il est accessible aux titulaires du brevet professionnel coiffure ;

- Brevet de technicien supérieur Métiers de la coiffure (bacc+2) ;

- La certification de qualification professionnelle option responsable de salon de coiffure. La durée de la formation est de 240 heures en contrat de professionnalisation.

NOTE : Le certificat d’aptitude professionnelle Métiers de la coiffure permet à son titulaire d’accéder à la profession de coiffeur. Toutefois, ce diplôme n’est pas éligible pour ouvrir un salon de coiffure.

 

Salon de coiffure : le statut juridique possible

Pour l’exercice et l’ouverture du salon de coiffure, l’intéressé peut recourir à toutes les formes juridiques prévues par les dispositions légales. Ainsi, il peut opter pour le modèle d’entreprise individuelle, en l’occurrence l’entreprise individuelle responsabilité limitée (EIRL) et la microentreprise.

En outre, il peut choisir de recourir au mécanisme de société commerciale. Les formes les plus courantes sont : la société par actions simplifiée (SAS) et la société à responsabilité limitée (SARL).

Dans le cas où l’entrepreneur désire de se lancer seul, il peut choisir entre la société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) et l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL). Avant de faire le choix, il est judicieux de vérifier les caractéristiques de tous ces statuts juridiques.

En outre, il est convient de souligner que l’entrepreneur peut ouvrir le salon de coiffure soit en indépendant, soit en franchise.

 

Salon de coiffure : rappel sur les obligations comptables

 

En tant qu’artisan, le salon de coiffure est, d’une part, soumis aux obligations comptables communes à toutes les sociétés ; d’autre part, il est soumis à une obligation comptable selon son régime fiscal.

Dans un premier temps, le salon de coiffure doit veiller au respect des obligations comptables prévues par l’article L123-12 du Code de commerce, à savoir :

- La tenue d’une comptabilité régulière ;

- La tenue de livres comptables, en l’occurrence : le livre-journal, le grand livre et l’inventaire.

- L’établissement d’un compte annuel.

Dans un second temps, lorsque le salon de coiffure est soumis au régime réel d’imposition, il doit :

- Établir une facturation ;

- Établir un compte annuel ;

- Tenir les livres comptables.

Par ailleurs, lorsque son régime d’imposition est dit régime réel simplifié, il est dispensé de l’établissement d’annexes comptables. Ce qui lui permet d’opter pour la comptabilité de trésorerie.

Enfin, dans le cas où le salon de coiffure ait opté pour le régime de la microentreprise, il a une obligation comptable allégée.

 

Pourquoi opter pour un expert-comptable spécialisé en salon de coiffure ?

 

Il est judicieux de recourir à un expert-comptable ayant une spécialisation dans le domaine de la coiffure pour de nombreuses raisons.

Dans un premier temps, la réalisation des obligations aussi bien comptables que fiscales sera faite selon les exigences du métier de coiffeur. Cela concerne notamment les obligations spécifiques au métier de coiffeur.

Il convient d’ajouter que l’expert-comptable spécialisé en salon de coiffure connait tous les arcanes de ce métier. L’entrepreneur peut ainsi bénéficier d’un accompagnement utile à la pérennité de l’activité.

Dans un second temps, recourir à l’intervention d’un expert-comptable permet d’avoir une comptabilité régulière et sincère. Il est à rappeler que la comptabilité d’une entreprise reflète sa santé financière.

Enfin, faire appel à un expert-comptable permet à l’entrepreneur de gagner du temps. Toutes les tâches relatives à la comptabilité seront déléguées à l’expert-comptable. Ce qui permet à l’entrepreneur de se concentrer davantage au bon fonctionnement de son salon.

 

Expert-comptable spécialisé salon de coiffure : comment choisir ?

 

Le choix doit se porter sur un certain nombre de critères.

 

1er critère : Les services proposés

Il est recommandé d’opter pour un cabinet d’expert-comptable qui propose un large choix de service. En effet, certains cabinets proposent des services supplémentaires. Il faut choisir le cabinet d’expert-comptable qui propose un service qui s’aligne aux besoins du salon de coiffure.

 

2e critère : les honoraires

Le tarif des honoraires de l’expert-comptable doit être parmi les critères de choix. Il faut opter pour le cabinet qui propose un tarif selon le budget. En outre, il faut bien choisir le mode de tarification proposé par l’expert-comptable.

 

3e critère : Le professionnalisme

Pour ne pas perdre son argent, il est préférable de choisir un expert-comptable qui fait preuve de professionnalisme. Il existe plusieurs paramètres permettant de mesurer ce professionnalisme : l’ancienneté, les logiciels utilisés et les avis des anciens clients.

 

4e critère : En ligne ou hors ligne ?

Ce critère est relatif à l’accessibilité de l’expert-comptable. Si le salon de coiffure opte pour un cabinet d’expert-comptable hors ligne, il est judicieux d’opter pour un expert-comptable de proximité. Cela permet de faciliter la communication et de limiter les coûts de l’intervention de l’expert-comptable.

 

Expert-comptable