Dans n’importe quelle structure, et peu importe l’activité exploitée, gérer la comptabilité peut toujours devenir un casse-tête pour les entrepreneurs. C’est d’ailleurs le cas lorsqu’on parle d’un salon de beauté, la règlementation qui régit la comptabilité de ce type d’activité peut être assez complexe. Par conséquent, il convient de toujours porter une attention particulière dans la réalisation des différentes obligations comptables qui incombent au gérant afin que son entreprise ne puisse pas être frappée de sanctions qui pourront fortement impacter sa santé financière.

La question qui se pose fréquemment est de savoir si l’intervention d’un expert-comptable en ligne est réellement nécessaire pour le salon de beauté. Afin de répondre à cela, nous allons parler dans cet article de tous les éléments essentiels qu’il faudra savoir sur la comptabilité d’une telle activité pour ensuite évoquer la façon dont la gestion comptable et globale du salon sera effectuée par l’expert-comptable, tout en faisant la mise au point sur la décision d’engager ce professionnel ou pas.

 

La comptabilité d’un salon de beauté d’une manière générale : les obligations en la matière

 

Une caisse en comptabilité : un élément indispensable pour le salon de beauté

De prime abord, il est important de rappeler que la tenue d’une caisse pour la comptabilité est un élément indispensable pour un salon de beauté. En effet, au même titre que l’établissement de divers documents à chaque année d’exercice, le fait de posséder une caisse fait partie des obligations comptables d’une telle structure à ne surtout pas négliger. Si la réalisation de l’une de ces obligations venait à faire défaut, cela pourrait avoir de lourdes conséquences pour l’entreprise, notamment vis-à-vis de l’administration fiscale.

 

Les autres tâches en matières comptables et fiscales

D’une manière générale, les tâches qu’un gérant de salon de beauté doit effectuer pour son entreprise peuvent être assez complexes et chronophages. C’est pour cette raison que l’implication d’un professionnel est rudement recommandée. Nous évoquerons ce point plus tard.

 

Les grandes lignes sur les obligations comptables

Par ailleurs, il est important de coordonner les opérations financières réalisées par l’entreprise, et l’inscription de cesdites opérations en écritures comptables, sur des documents comptables spécifiques. Mais globalement, ces tâches se résument à établir le bilan et le compte de résultat, à procéder à différentes déclarations fiscales, notamment celle de la TVA, à réaliser les audits de compte et à s’acquitter des différentes charges sociales existantes en les déclarant, tout en produisant les liasses fiscales du salon de beauté.*

 

Gérer les dépenses et les recettes

Pour entrer plus dans les détails, il existe les factures des différents fournisseurs (les dépenses de l’entreprise), et celles qui sont destinées à la clientèle (les recettes de l’entreprise en matière de prestations et de ventes de produits cosmétiques). Pour établir parfaitement les comptes, il conviendra alors de transcrire correctement ces deux catégories de factures sur un journal de comptes, tout en mentionnant le chiffre d’affaires du salon de beauté (le chiffre d’affaires réalisé journalièrement, hebdomadairement et mensuellement). Le but de la production de ce journal sera de le transmettre à l’expert-comptable (si le gérant a décidé de solliciter ses services).

 

Une tâche à ne pas négliger

En outre, dans le cas où le salon de beauté compte dans ses rangs des salariés, il sera nécessaire de préparer les bulletins de paie, d’élaborer la déclaration sociale nominative ou la DSN, et surtout de procéder à la rédaction des contrats de travail.

 

Les obligations comptables d’un salon de beauté : le statut juridique comme élément de détermination de ces obligations

 

Une forme sociétale choisie

On peut évoquer deux situations possibles. Si le régime réel d’imposition est choisi, il sera alors nécessaire d’inscrire l’ensemble des opérations comptables tout en réalisant un inventaire annuel. De plus, il est obligatoire de mettre à jour divers livres comptables (le livre-journal, le grand livre, et le livre-inventaire). Enfin, à l’intention de l’administration fiscale, il conviendra d’établir les comptes annuels de l’entreprise (bilan, compte de résultat et annexes comptables). Par contre, dans le cas du régime simplifié, on remarquera des allègements comptables considérables en tenant une comptabilité de trésorerie. Ainsi, les annexes ne seront plus obligatoires.

 

L’EI et la simplification des tâches comptables

Le choix d’exercer en EI ou le fait d’opter pour la micro-entreprise revient à dire que les obligations comptables sont quasi nulles. En effet, il suffira de posséder un livre des recettes et un journal des achats et préparer les différentes factures. Enfin, la déclaration du chiffre d’affaires doit évidemment être effectuée. Il est souvent recommandé d’utiliser un logiciel comptable dédié spécialement aux auto-entrepreneurs afin de faciliter la gestion financière du salon de beauté.

 

L’implication proprement dite de l’expert-comptable sur la gestion financière du salon de beauté

 

Déléguer la gestion comptable du salon de beauté à un professionnel, une obligation ou simplement une nécessité ?

La législation française en la matière n’exige pas à un salon de beauté d’engager un professionnel pour gérer les volets comptables et fiscaux de l’activité. Toutefois, comme il a été dit brièvement dans les paragraphes précédents, son intervention est chaudement recommandée. Sinon, au risque de commettre des erreurs fatales, le gérant peut quand même réaliser lui-même cette tâche très importante.

 

Que faut-il faire pour évaluer approximativement le tarif d’un expert-comptable ?

Généralement, le tarif varie d’un professionnel à un autre. Pour avoir une idée générale sur la fourchette de prix de l’expert-comptable, il faut que de nombreux éléments soient pris en compte. En d’autres termes, il sera nécessaire de considérer l’envergure et l’emplacement du salon, l’ampleur de l’activité exercée, le nombre d’employés, le niveau d’implication de l’expert-comptable sur la gestion financière et globale du salon et enfin la popularité ou la renommée du cabinet d’expertise comptable.

 

Les réels intérêts de recourir au service d’un expert-comptable pour le salon de beauté

 

Le gérant du salon peut économiser (de l’argent et du temps)

La plupart pensent directement que le fait de ne pas déléguer la gestion comptable à un professionnel permet d’économiser encore plus. Mais la réalité est tout à fait différente. Si l’on compare le temps et les efforts fournis pour réaliser soi-même les tâches comptables et les tarifs d’un professionnel, force est de constater qu’il sera plus judicieux de solliciter les services de ce dernier, puisqu’on n’est jamais à l’abri d’une erreur et le fait de réaliser soi-même ces tâches, favoriserait cela (des conséquences financières peuvent également apparaitre en cas de commission d’erreur grave). De plus, cette tâche est son domaine de prédilection, ainsi il pourra l’effectuer d’une manière plus fluide tout en respectant les normes.

 

L’expertise d’un professionnel et l’accompagnement personnalisé

Chaque type d’activité possède généralement des spécificités et un plan comptable adapté. Un expert-comptable peut parfaitement orienter la gestion de l’entreprise en fonction des données qu’il pourra récolter sur le salon de beauté, et par rapport aux normes existantes pour ce type d’activité.

Enfin, il ne faut surtout pas minimiser l’ampleur que peut avoir un expert-comptable sur le salon de beauté parce qu’il est plus qu’un simple professionnel. Il est à la fois un conseiller et un accompagnateur très important pour le gérant. En effet, il peut d’ores et déjà intervenir dès même la création du salon, notamment en conseillant l’entrepreneur sur la forme juridique à adopter ou sur le régime fiscal à prendre (tout cela en se basant sur la situation de son client, et sur les attentes et les besoins particuliers de ce dernier).

 

Expert-comptable