Le secteur de la restauration est un secteur qui a toujours plu aussi bien aux jeunes entrepreneurs qu’aux hommes ou femmes d’affaire aguerris. Il s’agit généralement d’une passion pour la gastronomie et pour le mode de vie à la française qui prend forme. Bien que la restauration soit tout d’abord un domaine de passion, l’entrepreneur qui décide d’ouvrir son restaurant doit être conscient qu’il devra créer une entreprise ou une société et qu’il devra, en conséquence, réaliser certaines obligations notamment en matière de comptabilité et de fiscalité. Pour certains entrepreneurs, faire appel à un professionnel est un réflexe déjà établi tandis que d’autres se demandent si faire appel à un expert-comptable est nécessaire lorsque l’on œuvre dans le domaine de la restauration. Voici tout ce qu’il faut savoir sur la comptabilité d’un restaurant ainsi que sur les experts comptables spécialisés dans ce domaine.

 

Expert-comptable comptable spécialiste en restaurants : Les astuces pratiques

Quelles sont les obligations comptables des entreprises exerçant dans la restauration

 

Comme toute société de droit commun, les restaurants sont tenus à certaines obligations comptables qui sont définies par les textes législatifs et règlementaires.

Premièrement, il y a l’obligation de la tenue de la comptabilité. Il s’agit d’un état récapitulatif permettant de retracer toutes les opérations au débit et au crédit du restaurant. En d’autres termes, cela signifie que les recettes et les dépenses doivent être retracées de manière exhaustive.

Ensuite, en fonction du statut juridique du restaurant, les obligations peuvent varier. Pour une micro-entreprise, la comptabilité sera tenue via un journal des recettes et un registre des achats. Ces éléments sont relativement simples à établir mais ils doivent être remplis régulièrement et de manière chronologique. Pour une société en revanche, la comptabilité est plus avancée et les exigences sont plus strictes. Les éléments essentiels impératifs sont : le journal comptable, le grand livre, l’inventaire, le bilan et le compte de résultats.

 

Quelles sont les obligations fiscales des entreprises exerçant dans la restauration ?

 

Le restaurant est tenu de se soumettre à des obligations fiscales. Il s’agit notamment des déclarations annuelles qui doivent être effectuées en fin d’année fiscale. L’année fiscale coïncide le plus souvent à l’année calendaire, mais les statuts de la société ou l’auto-entrepreneur peuvent en décider autrement. Les déclarations annuelles permettent notamment d’établir l’impôt sur les Sociétés ou l’impôt sur le revenu, selon le régime juridique et fiscal du restaurant, dont le restaurateur est redevable envers l’administration fiscale.

Il y a également les obligations en matière de collecte et de déclaration de la TVA. Il s’agit d’un point sensible car les taux de TVA appliqués varient selon les ventes réalisées (sur place ou à emporter). Toujours en matière de TVA, il y a la gestion des exonérations pour les achats et les éventuelles demandes de remboursement. Par ailleurs, le restaurateur peut être soumis au régime de la TVA simplifié ou du réel selon le chiffre d’affaires. Le restaurateur doit donc porter une attention particulière à ce point qui doit faire, normalement, l’objet d’une déclaration mensuelle.

 

Pourquoi faire appel à un expert-comptable ?

 

La législation en vigueur n’impose pas aux restaurateurs de faire appel à un expert-comptable spécialisé. Néanmoins, il est important de souligner que faire appel à un professionnel présent de nombreux avantages :

 

Un gain de temps

Même lorsque les obligations comptables sont très simples, comme dans le cas d’une micro-entreprise, la tenue d’une comptabilité reste chronophage. Ainsi, en faisant appel à un professionnel, le restaurateur s’assure de consacrer tout son temps à son métier et au développement de son activité.

 

Une assurance

Les experts-comptables spécialisés dans le domaine de la restauration ont une formation considérable qui leur permet d’acquérir l’expérience nécessaire afin d’éviter toute erreur ou fausseté dans l’établissement de la comptabilité des restaurants. Ils peuvent également mettre en place des contrôles afin de limiter les risques. Ainsi, le restaurateur aura l’assurance de respect toutes les obligations légales qui lui incombent en matière de comptabilité.

 

Une expertise

Forts de leurs expériences, les experts-comptables spécialisés en restauration peuvent accompagner les restaurateurs dans l’établissement de leur comptabilité, la gestion des points sensibles comme la TVA et la réalisation de toutes les déclarations fiscales nécessaires.

L’expert-comptable peut également aider le restaurateur dans le suivi de son activité. Par exemple en mettant en place des outils de suivi des marges et des bénéfices, en accompagnant dans la gestion du stick et des matières premières périssables ou en gérant le personnel et les avantages en nature qui leur sont octroyés.

Ces différents accompagnent facilitent le pilotage de l’activité au quotidien et permettront au restaurateur non seulement de se conformer aux obligations légales mais également de connaitre très facilement et très précisément l’évolution de son activité.

 

Une responsabilité limitée

Il faut savoir que lorsque le restaurateur établit lui-même sa comptabilité, il est responsable envers l’administration fiscale de toute erreur, incohérence ou fausseté. Cela signifie qu’en cas de violation de la règlementation, le restaurateur devra répondre lui-même. En revanche, en faisant appel à un expert-comptable, la responsabilité lui sera transférée en cas de contrôle fiscal.

 

Comment choisir son expert-comptable ?

 

Le choix de l’expert-comptable est crucial pour le restaurateur car il s’agira de celui qui l’accompagnera et le conseillera sur son activité.

La première chose à faire avant de choisir son expert-comptable est de définir les besoins du restaurant. Faut-il un expert-comptable à proximité ou en ligne ? quelles seront ses missions (comptabilité, déclaration fiscale, conseil, etc…) ?

Ensuite, il faut que le restaurateur fasse une comparaison des tarifs et établisse le budget qu’il est prêt à allouer à la tenue de sa comptabilité. A titre indicatif, les honoraires annuels des experts-comptables varient entre 850 € (pour le service en ligne) et 1500 € (pour le service de proximité) par an. Cette fourchette varie évidemment en fonction du chiffre d’affaires réalisé par l’entreprise et de la complexité des travaux à réaliser. Le restaurateur ne doit pas hésiter à demander un devis à différentes structures afin de comparer les prix et les services proposés.

Enfin, le restaurateur doit prendre connaissance de manière intégrale et détaillée de la lettre de mission. La lettre de mission est le contrat établi entre l’expert-comptable et son client, elle définira donc les prestations qui devront être réalisées, les tarifs appliqués, les modalités de paiement, les livrables attendus, la durée de l’engagement et les modalités de résiliation.

Pour conclure, la complexité de la tenue de la comptabilité d’un restaurant varie selon le statut juridique et le chiffre d’affaires réalisé. Néanmoins, les obligations restent les mêmes notamment en ce qui concerne l’obligation de tenir une comptabilité exhaustive et conforme à la réalité. Se faire accompagnée d’un expert-comptable pour réaliser cette obligation permet au restaurateur de s’assurer de respecter toutes les obligations légales mais lui permet également d’avoir plus de temps pour son activité et de dégager sa responsabilité en cas de contrôle fiscal.

 

Expert-comptable