Depuis toujours, le secteur de la boulangerie occupe une place importante dans le domaine économique et commercial de la France, avec plus d’une douzaine de millions de consommateurs par jour. En effet, la boulangerie-pâtisserie est un secteur qui génère une importante somme en matière de chiffre d’affaires annuel. Il faut cependant savoir que ce secteur est actuellement en grande difficulté et voit régulièrement les entrepreneurs qui s’y aventurent procéder à des cessations de paiement. Cela est notamment due non seulement aux divers changements économiques existants, mais également à cause d’une mauvaise gestion comptable pour permettre à l’entreprise d’avoir une pérennité financière.

Par ailleurs, pour réaliser ce métier, il faudra s’attendre à exploiter des activités telles que la fabrication et la vente de pains, de diverses viennoiseries et de pâtisseries, mais aussi la revente des produits agroalimentaires comme les confiseries et les chocolats. Toutes ces activités sont soumises à des règles comptables, fiscales et sociales qui sont plus ou moins spécifiques. C’est pour cette raison que le choix d’un expert-comptable spécialisé dans ce domaine est très important pour l’artisan-boulanger.

 

L'expert-comptable spécialisé en boulangerie vous aidera à finaliser vos projets.

Les généralités sur les spécificités comptables d’une boulangerie-pâtisserie

 

Avant d’évoquer les spécificités d’une boulangerie-pâtisserie en matière comptable, nous allons voir de prime abord ses obligations comptables d’une manière globale.

 

Les obligations comptables d’artisan-boulanger

En principe, un artisan-boulanger doit en premier lieu tenir une comptabilité régulière, une règle commune à tous les artisans exerçant leur métier sur le territoire français. Pour ce faire, il est dans l’obligation de mettre à jour les comptes de son entreprise d’une manière chronologique, tous les ans (établissement des comptes annuels). Ensuite, il est nécessaire qu’il établisse un document spécial qui va lui permettre d’avoir une idée précise sur le fonctionnement et le traitement de la comptabilité de son entreprise.

Enfin, la tenue des livres comptables sera également une obligation à ne pas négliger (le livre journal relatant les mouvements touchant le patrimoine de la boulangerie-pâtisserie, le grand livre classant par compte cesdits mouvements, et enfin l’inventaire qui met en exergue le passif et l’actif de l’entreprise). De plus, en tant qu’entreprise boulangère et artisanale, l’artisan-boulanger doit être en mesure d’établir une facturation.

 

Les particularités comptables d’une boulangerie-pâtisserie

 

Plan comptable spécifique et caisse enregistreuse obligatoire

En premier lieu, nous pouvons évoquer comme particularité comptable, celle relative à l’absence d’un plan comptable professionnel. En effet, pour le remplacer, le secteur de la boulangerie en possède un qui lui est spécifique. Cette particularité se manifeste par la ventilation de tous les achats des matières qui seront destinées à la fabrication dans le compte 601, et les marchandises qui vont être revendues dans le compte 607.

Par ailleurs, il sera judicieux d’avoir recours à un logiciel relatif à une caisse enregistreuse (pour ceux qui sont assujettis à la TVA), pour faciliter encore plus la distinction comptable des achats et les calculs des marges. Cela va ensuite permettre de ventiler le chiffre d’affaires dans les comptes 701 et 707. Cette caisse doit conforter l’administration fiscale sur la sûreté des comptes de la boulangerie, tout en permettant par la même occasion de conserver et d’archiver les données de l’entreprise.

 

Avantages en nature offerts au boulanger-chef d’entreprise

En tant qu’artisan-boulanger, le chef d’entreprise et sa famille auront le privilège de bénéficier de divers avantages en nature, qui seront notamment assimilés comme une diminution de diverses charges telles que le loyer ou l’électricité par exemple. Ils peuvent également être comptabilisés en recettes.

 

Taux de TVA spécifiques

 

En principe, les recettes de la boulangerie sont taxées à un taux considérablement réduit, et les produits annexes seront taxés à un taux normal. La majorité des produits vendus seront soumis à un taux de 5,5 % (les pains, les viennoiseries, les sachets de chips, les yaourts, certains produits composés de chocolat), et de 20 % pour d’autres produits composés de chocolat (confiserie, chocolat au lait ou blanc, etc.). Pour les produits à emporter quant à eux, ils seront taxés de 10 % (les sandwiches, les pizzas, les crêpes, etc.).

 

Un expert-comptable spécialisé au service d’une boulangerie-pâtisserie

 

L’utilité de ce professionnel pour l’artisan-boulanger

 

Sa mission principale est évidemment de gérer et de contrôler l’aspect financier de la boulangerie à travers la tenue de la comptabilité de cette dernière, tout en établissant ses comptes annuels et les diverses déclarations fiscales en respectant les normes en vigueur. En outre, il peut également se charger de nombreuses autres tâches selon les qualifications de son cabinet. En effet, il peut intervenir sur le domaine social, notamment dans la production des bulletins de salaire, la rédaction des contrats de travail, ou dans la réalisation des différentes déclarations sociales.

Quant au domaine juridique, il peut apporter son expérience et ses compétences dès la phase de création de la boulangerie, notamment dans la rédaction des statuts, ou sur le choix du statut juridique à adopter. En outre, dans les moments clés de l’évolution de la boulangerie, il sera là pour que cette dernière obtienne des financements par exemple, et que les formalités légales soient bien respectées.

Par ailleurs, lorsque le domaine auquel il est confronté dépasse ses compétences, l’expert-comptable sera en mesure de conseiller le boulanger à se fier à des professionnels spécialisés dans des domaines spécifiques, notamment à des avocats ou à des commissaires aux comptes expérimentés. Cependant, pour éviter ce genre de pratique, c’est-à-dire pour essayer de diminuer au maximum le nombre d’interlocuteurs avec lesquels le boulanger-artisan devra échanger, il sera judicieux de choisir un cabinet ayant de l’expérience dans de secteurs diversifiés (financier, fiscal, juridique, social).

Enfin, la boulangerie pourra avoir des logiciels mis à jour de gestion comptable, grâce aux installations que l’expert-comptable effectuera. En d’autres termes, la digitalisation de la comptabilité est assurée aux côtés de ce professionnel.

 

Comment faire le bon choix quant au cabinet spécialisé dans le secteur de la boulangerie ?

 

En règle générale, il faut orienter le choix en fonction des spécificités comptables de chaque entreprise, et tenir compte du secteur d’activité de chacune d’elle. Comme il a été mentionné précédemment, une boulangerie-pâtisserie possède des particularités comptables assez nombreuses, et par conséquent sa gestion financière demande un professionnel spécialisé dans ce domaine d’activité. Cependant, il faut savoir que toutes les boulangeries ne sont pas identiques, et chacune d’elles peut avoir ses propres besoins et ses propres attentes. Pour cela, il faut alors se tourner vers une offre parfaitement adaptée aux besoins de l’artisan-boulanger.

Sur le côté relationnel, il faut savoir que cet aspect est très important, car il faut qu’une confiance mutuelle règne pour le bon fonctionnement de la gestion comptable. Pour cela, il faut apporter une attention particulière au facteur humain, et choisir selon l’entente naturelle que le boulanger aura vis-à-vis du professionnel.

Enfin, il est essentiel de choisir un expert-comptable qui sera toujours là pour la boulangerie, c’est-à-dire qu’il doit être disponible, réactif, et toujours prêt à répondre à chaque question du boulanger. En résumé, il faut privilégier la connaissance du métier (le secteur de la boulangerie), la disponibilité et la personne même de l’expert-comptable. Ces critères seront la clé pour s’assurer que la collaboration entre le client et le professionnel réussit.

Expert-comptable