À l’instar de toutes les autres entreprises, celles qui se spécialisent dans le bâtiment doivent également faire l’objet d’une tenue comptable plus ou moins stricte en respectant diverses obligations. Ces entreprises dites également « entreprises de BTP » ou de bâtiment et de travaux publics peuvent avoir différentes possibilités pour réaliser ces tâches.

D’un côté, le dirigeant peut les effectuer lui-même en s’assurant que les comptes de sa société sont en règle notamment vis-à-vis de l’administration fiscale, et de l’autre côté, il peut déléguer cette grande responsabilité à un professionnel tel qu’un expert-comptable en ligne afin d’avoir la garantie d’une parfaite gestion financière de l’entreprise. Cette dernière solution semble être la plus appropriée et la plus recommandée en raison des différentes spécificités que présente la comptabilité d’une telle structure. Voyons dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur ce sujet.

 

Le statut juridique d’une entreprise de BTP : un élément faisant varier les obligations comptables

 

Afin d’exploiter toute activité touchant de près ou de loin le bâtiment ou le BTP, il est nécessaire de posséder un diplôme approprié à ce domaine, un diplôme du type CAP ou bien du type BEP, et cela en respectant les normes et la règlementation émises concernant l’artisanat. En outre, en fonction du statut juridique choisi, le dépôt de dossier relatif à la constitution de l’entreprise se fera soit au tribunal de commerce concerné (dans le cas où c’est la forme sociétale qui est choisie), soit à la chambre des métiers (dans le cas d’une entreprise individuelle).

 

Une activité de BTP exercée sous une forme sociétale

Sur la question de la forme juridique à adopter, une activité de BTP peut bien évidemment être exercée sous le statut d’une société commerciale telle que la SARL, la SAS, la SASU, l’EURL et même sous la forme d’une SA ou d’une SNC. Tout dépendra des réels besoins de l’entrepreneur et de ses moyens financiers. Pour la forme sociétale, le dirigeant doit tenir une comptabilité régulière en tenant en compte de tous les mouvements touchant le patrimoine de l’entreprise. De plus, des factures clients doivent être établies sans oublier d’inscrire les diverses mentions obligatoires et un inventaire annuel doit être préparé, tout cela dans le but de produire les comptes annuels.

 

Une activité de BTP exercée en entreprise individuelle

Pour le cas d’une entreprise individuelle, les obligations en matière comptable seront beaucoup moins complexes, voire même inexistantes dans certains cas. En effet, pour les auto-entreprises, l’établissement des comptes annuels ne sera pas obligatoire. Cependant, il faudra toujours préparer les factures et détenir un registre listant les achats et les recettes. En tout cas, si la micro-entreprise en BTP opte pour le régime simplifié d’imposition, la comptabilité sera elle aussi très simplifiée. Ce qui n’est pas le cas lorsque le régime du réel normal a été choisi (obligations comptables similaires à celles d’une société commerciale).

 

Les critères de choix d’un expert-comptable spécialisé en bâtiment en fonction des spécificités comptables de ce secteur

 

La particularité relative au plan comptable

Se baser sur un plan comptable est la clé pour bien assurer la gestion financière d’une entreprise, une tâche qui peut s’avérer très complexe pour un simple entrepreneur n’ayant pas les compétences requises pour le faire. D’autant plus que pour une entreprise de BTP, il convient de se baser sur un modèle particulier qui diffère d’un plan comptable général (PCG). En effet, ce secteur d’activité exige l’emploi d’un plan comptable professionnel spécial destiné pour le BTP. Certes, ces deux plans présentent tout de même une forte similarité, mais on peut également constater l’absence de certains comptes dans le plan comptable classique (qui sont présent dans celui destiné au BTP).

À cause de cette spécificité, la sollicitation d’un expert-comptable sera rudement recommandée, et pas n’importe lequel, mais un professionnel des chiffres qui aura de l’expérience dans ce domaine si particulier qu’est le BTP.

 

Le particularisme lié à l’établissement des factures

Comme il a été dit précédemment, la réalisation des factures clients est une obligation à ne surtout pas négliger, et cette tâche peut devenir très compliquée selon les conditions qui s’appliquent au chantier. Ainsi, l’idéal serait de privilégier un expert-comptable BTP qui pourra avoir la main mise sur les spécificités qu’imposent ces factures.

Pour ce secteur d’activité, il y a ce qu’on appelle les factures d’avancements. Ce sont des factures établies quand un acompte ou une avance est demandé à un client afin d’entamer le chantier (pour l’achat des matériaux par exemple). Cependant, il faut faire attention lors de l’utilisation de ce terme puisque pour les acomptes destinés aux chantiers plus longs, on ne les appelle pas « factures d’avancement » dans le jargon comptable BTP. Ces documents impliquent la naissance d’autres nouveaux éléments qui doivent faire l’objet d’une facturation spécifique, et donc d’un traitement encore plus particulier. Ces spécificités renforcent encore plus l’ingénieuse idée de faire appel à un expert-comptable spécialisé.

Par ailleurs, il existe une autre particularité à prendre en compte en matière de facturation. Il s’agit de la retenue de garantie permettant à un client de réserver une partie de la facture (5 %) qu’il conservera jusqu’à ce que le chantier soit terminé. En matière de comptabilité BTP, ce type de facturation implique de réaliser quelques actions que l’on ne peut constater qu’en BTP. Raison de plus pour choisir un professionnel spécialisé dans ce domaine.

Enfin, une TVA particulière peut être appliquée par les entreprises du bâtiment. Dans ce cas, le dirigeant peut avoir le choix entre une facturation à 10 % ou celle à 20 %. Cette TVA sur encaissement est très encadrée par la loi et peut impliquer de nombreuses restrictions et conditions. L’idéal serait encore de privilégier un expert-comptable spécialisé en BTP.

 

Mettre l’importance sur la polyvalence de l’expert-comptable

Après avoir vu ces différentes spécificités, il faut que l’expert-comptable qui sera chargé de gérer les finances d’une entreprise BTP puisse accompagner l’entrepreneur non seulement sur les tâches comptables, mais également sur d’autres domaines importants. Il peut en effet conseiller sur le mécanisme de gestion de l’entrepreneur que ce soit au niveau des ressources matérielles, ou au niveau du volet juridique de l’entreprise. Son implication va alors libérer l’entrepreneur d’une tâche fastidieuse et chronophage, ce qui lui permettrait de se focaliser sur le cœur de son métier.

Enfin, en matière sociale, le professionnel spécialisé pourra aussi s’occuper des problèmes relatifs au paiement des employés et à la gestion des caisses quant aux différents congés payés.

 

Expert-comptable