Le secteur du commerce de voitures est un secteur très demandé en France, notamment par des personnes qui souhaitent acheter pour ensuite revendre des véhicules d’occasions. Deux types d’activités peuvent être mises en avant pour ce domaine. La première activité concernera l’achat et la revente et la seconde fait référence à la revente par un système de dépôt-vente. Dans tous les cas, se lancer dans cette aventure entrepreneuriale nécessite de prendre en considération plusieurs paramètres essentiels. L’intervention d’un expert-comptable spécialisé dans ce secteur pourra être la solution parfaite pour aider l’entrepreneur à gérer les différents choix à prendre et à réaliser les étapes importantes.

 

Les généralités concernant l’activité d’achat et de revente de véhicules en France

 

En quoi consiste concrètement cette activité d’achat et de revente de véhicules ?

Comme il a été brièvement mentionné en introduction, ce secteur englobe deux activités distinctes. La première activité est l’achat des véhicules pour ensuite les revendre, et la seconde consiste à revendre cesdits véhicules en dépôt-vente. S’agissant du premier cas, il faudra rechercher des voitures à des prix imbattables et les acheter, pour ensuite les stocker dans le but d’attirer de nouveaux acheteurs. Il convient ainsi de trouver un emplacement assez conséquent pour pouvoir les garder et le gérant de l’entreprise pourra se rémunérer grâce à la marge du prix de revente.

Quant au second cas, le système de dépôt-vente signifie que le gérant ne procède à aucun achat. Il sera en effet qu’un genre d’intermédiaire qui permettra aux véritables propriétaires de vendre leurs véhicules d’une manière plus rapide en les déposant dans un endroit qui accueillera les potentiels acheteurs. Ce sera à partir des commissions que le gérant pourra se rémunérer.

 

Comment faire pour bien créer une entreprise relative à ce secteur d’activité ?

Tout d’abord, sachez qu’exercer dans le domaine du commerce de véhicules ne nécessite aucun diplôme particulier. Cependant, il faudra quand même posséder quelques compétences et connaissances relatives à l’automobile.

En matière de formalités, les étapes à suivre vont fortement dépendre du statut juridique que l’intéressé aurait préalablement choisi. Mais dans tous les cas, il faudra procéder à l’immatriculation de la société au centre de formalités des entreprises concerné (CFE) ou au greffe du tribunal de commerce dont dépend l’activité. À titre d’exemple, pour une société, il faudra s’attendre à rédiger les statuts, publier une annonce légale de constitution, procéder à la réunion de fonds pour former le capital social, etc. Pour la réalisation de chacune de ces étapes, l’entrepreneur pourra d’ores et déjà compter sur son expert-comptable spécialisé.

 

L’expert-comptable spécialisé en commerce d’automobiles, pourquoi solliciter ses services ?

 

Le caractère non obligatoire, mais nécessaire de l’expert-comptable spécialisé dans le secteur d’achat et revente de véhicules

Rappelons qu’aucun texte de loi ne prévoit le caractère obligatoire de l’intervention d’un expert-comptable sur les affaires d’une telle ou telle société, notamment sur les affaires d’une société d’achat et de revente de véhicules. Toutefois, sur le côté pratique, il est chaudement recommandé de faire appel au service de ce professionnel pour éviter bon nombre de problèmes à l’avenir. Notons que c’est le fait de tenir une comptabilité régulière qui est une obligation pour les formes sociétales.

 

L’expert-comptable dans son domaine de prédilection : la gestion des aspects financiers de l’entreprise

C’est le premier domaine auquel l’expert-comptable pourra se charger pour son client. Il s’occupera notamment d’inscrire en écritures comptables toutes les opérations financières qui toucheront de près ou de loin le patrimoine de l’entreprise. Autrement dit, il sera là pour gérer les comptes de la société d’achat et de revente de voitures dans le but de faire véhiculer une image sincère et transparente envers l’administration fiscale (conformité des comptes). De plus, il peut établir les états financiers essentiels dans l’optique de préparer les comptes annuels. Évidemment, les obligations comptables relatives à ce secteur d’activité varieront en fonction de la forme juridique choisie, un choix sur lequel l’expert-comptable pourra également intervenir.

 

L’expert-comptable aidera à faire le choix quant au statut juridique et au régime d’imposition à adopter

C’est une étape indispensable pour créer une entreprise d’achat et de revente de véhicules. Afin de faire le meilleur choix, il faudra se baser sur les attentes et les objectifs de l’entrepreneur quant à l’exploitation de son activité de commerce d’automobile, sur les ressources financières à utiliser ainsi que sur les droits et les responsabilités des associés ou du gérant pour chaque statut existant.

Avec son expérience et ses compétences dans le domaine du commerce de véhicules, l’expert-comptable spécialisé pourra parfaitement conseiller l’entrepreneur sur ce point en s’orientant vers les choix suivants :

  • Une micro-entreprise : elle sera rapide et facile à créer, et les obligations comptables seront quasi inexistantes. Cependant, il a un risque de non-adaptation à l’activité puisque celle-ci nécessite un fonds assez conséquent, et donc un chiffre d’affaires élevé (alors que le statut de l’auto-entrepreneur impose un plafond) ;

  • Les formes sociétales : elles seront plus adaptées à l’activité d’achat et de revente de véhicules et l’entrepreneur pourra choisir en fonction de son souhait de s’associer ou pas (la SAS et la SARL seront adaptées dans le cas de plusieurs associés, et leurs formes unipersonnelles telles que la SASU et l’EURL dans le cas contraire).

Par ailleurs, l’expert-comptable sera apte à aider l’entrepreneur à mettre en place le projet souhaité en réalisant un business plan afin que le choix de la forme juridique et du régime d’imposition puisse se faire plus facilement. En parlant de régime fiscal, précisons que trois régimes peuvent être choisis pour un commerce de véhicules : le régime de l’auto-entrepreneur, celui du réel simplifié et enfin celui du bénéfice réel.

 

Les autres domaines dans lesquels l’expert-comptable pourra intervenir : les avantages de son intervention

Outre le gain de temps et le côté pratique que procurent les services d’un expert-comptable, il faut également noter un avantage majeur. C’est le fait que ce professionnel pourra apporter ses conseils et ses connaissances sur divers autres secteurs. On parle notamment du domaine fiscal (déclaration de la TVA ou de la liasse fiscale, choix sur le régime d’imposition à adopter pour une optimisation fiscale maximale), du domaine social (en cas de présence de salariés, il peut établir les fiches de paies, les contrats de travail, etc.), du domaine juridique (tiens son client informé sur toute éventuelle modification sur le droit, notamment sur les lois qui pourraient concerner l’activité de commerce de véhicules).

 

Les spécificités du secteur requérant un expert-comptable spécialisé

En tant que revendeur ou gérant d’un dépôt-vente de véhicules (occasions), il faut s’attendre à faire face à certaines spécificités du secteur, notamment à une règlementation particulière relative à la vente d’objets mobiliers usagers. Pour ce faire, l’expert-comptable pourra se charger de faire une demande d’inscription pour son client au sein du registre des revendeurs d’objets mobiliers qu’il faudra envoyer à la préfecture du lieu où sera exploitée l’activité.

En outre, un registre de police sera aussi utile pour commencer l’activité, un document servant à noter toutes les informations spécifiques sur chaque vente (les détails sur les véhicules comme leur provenance par exemple, l’identité et l’adresse des propriétaires initiaux, les mentions des factures de vente, etc.). Il est délivré par les autorités compétentes (le commissaire de police ou le maire).

Expert-comptable

.