Il est souvent fortement recommandé de recourir aux services d’un expert-comptable pour gérer l’aspect financier d’une SASU. Non seulement son implication servira à optimiser les affaires de l’entreprise sur de nombreux domaines, mais elle permettra aussi d’éviter les éventuelles erreurs que le dirigeant de la SASU pourrait commettre dans le cas où il gèrerait seul ces différentes tâches comptables. Dans cet article, nous allons nous focaliser sur les réelles obligations d’une SASU au niveau de sa comptabilité, et de l’impact de l’intervention d’un professionnel tel qu’un expert-comptable sur différents aspects de son activité, notamment celui relatif au secteur financier.

 

Recours à un expert-comptable SASU: Les avantages

Quelques rappels sur les obligations comptables d’une SASU dans l’exploitation de son activité

 

Pourquoi la tenue d’une comptabilité régulière est-elle obligatoire pour une SASU ?

La réponse à cette question est simple. À l’instar de toutes les autres sociétés commerciales, la SASU en tant que telle doit obligatoirement se soumettre au respect de multiples obligations en termes de comptabilité. La tenue d’une comptabilité régulière en est une, une obligation indispensable pour assurer une gestion optimale de la société, et ce sur tous les domaines. En effet, le bon accomplissement des tâches comptables, sera la preuve de l’importance qu’accorde le président de la SASU aux engagements qu’il doit tenir vis-à-vis de l’administration fiscale, et lui permettra par la même occasion de bénéficier d’un système d’orientation financière très utile.

 

Les éléments substantiels englobant cette tenue régulière de la comptabilité d’une SASU

Comme susmentionnée, l’obligation d’une tenue régulière de la comptabilité est la base d’une parfaite gestion financière de la part du président de la SASU. Pour que cette tâche soit effectuée, il doit tenir compte de certains éléments substantiels. En premier lieu, les opérations (les mouvements) financières qui se mettent en relation directe avec le patrimoine de l’entreprise doivent être enregistrées séculairement. Ensuite, il conviendra de vérifier annuellement la présence et la valeur des éléments de l’actif et ceux du passif qui constituent cedit patrimoine (cela s’effectuera par l’intermédiaire d’un inventaire).

Par ailleurs, grâce aux deux obligations citées ci-dessus, il sera possible de réaliser les comptes annuels de la SASU, une obligation à effectuer en fin d’exercice comptable. En d’autres termes, ce sera grâce aux enregistrements chronologiques des mouvements affectant le patrimoine, et aussi grâce à l’inventaire effectué que les comptes annuels pourront s’établir. Notons enfin que la conservation des documents comptables pour une durée de 10 ans doit aussi être respectée par le président de la SASU.

 

Le mode de gestion comptable à adopter

La complexité et l’ampleur des obligations comptables d’une SASU dépendent fortement du régime fiscal que son président aurait préalablement choisi. En général, dans le cas où l’entreprise aurait opté pour le régime simplifié d’imposition ou celui basé sur l’impôt sur les sociétés ou sur l’IS (impôt soumis au bénéfice réel), il est de mise d’opter pour une comptabilité de trésorerie.

Le principe est simple, il suffit d’inscrire en comptabilité les encaissements et les décaissements en cours d’exercice, tandis qu’en fin d’exercice, il convient d’inscrire les créances (non encaissées) et les dettes (non réglées). Ce système de gestion comptable est moins complexe à tenir comparé à celui relatif à une comptabilité d’engagement, car cette dernière requiert beaucoup de temps.

 

Un expert-comptable au service d’une société telle que la SASU

 

À la vue de tout ce qui a été dit aux paragraphes précédents, le président de la SASU peut avoir deux possibilités pour gérer le côté financier de sa société. D’un côté, il peut lui-même réaliser tous les travaux comptables, et de l’autre confier ces tâches à un professionnel tel qu’un expert-comptable. Cette dernière possibilité est d’ailleurs la solution la plus sollicitée, et la plus conseillée qui plus est. On peut donc déduire que la SASU a des obligations comptables, mais le recours à un expert-comptable n’est pas une contrainte légale. Il s’agit plutôt d’une nécessité ou d’un choix judicieux.

 

Les réels intérêts à recourir à ce professionnel des chiffres

Travaux réalisés en adéquation à la norme

Le recours à un expert-comptable apporte de nombreux avantages pour une SASU. De prime abord, on peut évoquer le fait que les comptes de la société seront toujours en règle, puisque le professionnel se chargera d’accomplir les tâches qui lui incombent dans les délais impartis par la loi, tout en respectant les diverses obligations comptables.

 

Des économies assurées

Ensuite, le dirigeant de la SASU économisera un temps précieux en déléguant les tâches telles que la tenue d’une comptabilité à un professionnel. Dans ce cas, il pourra se concentrer véritablement aux autres aspects de son entreprise qui pourront réellement apporter de la valeur ajoutée à celle-ci (il faudra se référer à lettre de mission ou au contrat passé par les deux parties pour savoir exactement l’étendue de l’intervention de l’expert-comptable).

Aussi, il faut tenir compte de la somme à débourser pour payer le professionnel. Autrement dit, si le dirigeant effectue lui-même les tâches comptables, il sera susceptible de commettre plus d’erreurs, et cela pourrait engendrer plus de dégâts et par conséquent, plus d’argent (pour éventuellement corriger les erreurs inévitables qui ont été commises).

 

Un accompagnement et des conseils dignes d’un professionnel

De plus, l’expérience et les conseils avisés d’un expert-comptable seront toujours les bienvenus au sein d’une SASU, non seulement sur la comptabilité, mais également sur divers autres domaines (sur l’amélioration de l’aspect fiscal de la société, sur l’aspect financier par le biais d’analyse financière afin d’apporter des solutions sur la méthode à prendre pour optimiser les affaires). Notons que l’aspect social entre également dans les compétences d’un expert-comptable (il aide dans le règlement des diverses cotisations sociales que le président doit payer).

 

Quelques conseils pratiques pour choisir un expert-comptable adapté à la SASU

La meilleure chose à faire dans ce cas c’est de bien comparer les différents professionnels, et choisir celui qui s’alignera le mieux aux besoins de l’activité de la SASU et aux attentes de son président. D’abord, il faudra faire le choix entre un expert-comptable physique ou un professionnel en ligne. Ce dernier fonctionnera plus rapidement tout en permettant au dirigeant de suivre continuellement la comptabilité de son entreprise.

Ensuite, il convient de comparer les tarifs, puisqu’ils varieront d’un professionnel à un autre. Il faut cependant faire attention à ne pas se fier au prix d’appel qui s’affichera. Il y aura forcément des frais supplémentaires qui s’ajouteront (la rédaction et la publication d’une annonce légale par exemple, ou l’accompagnement dans le paiement d’un loyer en cas de location de locaux, ou dans l’achat d’équipements). Précisons qu’en moyenne, le tarif d’une prestataire en ligne variera entre 450 à 850 euros par an, alors que celui d’un expert-comptable de proximité sera à partir de 900 euros par an.

Enfin, l’analyse de la lettre de mission sera une action à ne surtout pas négliger, puisque ce sera à travers ce document que le dirigeant de la SASU pourra réellement identifier les modalités de résiliation par exemple, la durée du contrat, les prestations que l’expert-comptable pourra effectuer, ses tarifs, etc.

Expert-comptable