Comme la majorité des autres formes sociétales, l’EURL doit aussi faire l’objet d’une tenue régulière de la comptabilité, c’est d’ailleurs une obligation pour l’associé unique. Cependant, le fait d’avoir recours à un expert-comptable pour réaliser les diverses tâches relatives à l’aspect financier de l’entreprise n’est pas, certes, une obligation, mais il s’agit ici d’une nécessité, ou même d’une alternative judicieuse, et fortement recommandée. Par l’intermédiaire de cet article, nous allons découvrir véritablement les différentes obligations comptables d’une EURL, pour ensuite définir les rôles d’un expert-comptable dans la gestion financière d’une telle forme juridique, tout en évoquant les différents critères quant à la sélection du professionnel adapté.

 

L'expert-comptable pourra vous accompagner dans vos démarches de création d'une EURL

La comptabilité d’une EURL et les obligations qui incombent à l’associé unique

 

Comme il a été susmentionné en introduction, la tenue régulière d’une comptabilité est obligatoire pour le cas d’une EURL, mais ses tâches comptables ne se limitent pas uniquement à cela. En effet, l’associé unique doit aussi se préparer à établir les comptes annuels de son entreprise. Par ailleurs, la tenue de divers livres comptables sera également indispensable.

 

La signification d’une tenue régulière de la comptabilité pour une EURL

En général, lorsqu’on parle d’une tenue régulière de la comptabilité, on fait principalement référence à l’inscription de tous les multiples mouvements qui impacteront le patrimoine de l’EURL. En plus de cela, il faudra également procéder à la vérification et au contrôle de la valeur des actifs et des passifs qui constitueront cedit patrimoine, tout en établissant les comptes annuels de l’entreprise, à chaque fin d’exercice comptable (en fin d’année, à la clôture de l’exercice). Toutes ces actions ne pourront s’exécuter sans la présence d’un inventaire (pour contrôler les actifs et les passifs), et des enregistrements comptables cités précédemment.

Notons par ailleurs que les EURL soumises au régime réel d’imposition peuvent opter pour la comptabilité de trésorerie (ne tenir compte que des encaissements et des décaissements), un moyen plus simple et plus rapide de gérer l’aspect financier et d’effectuer les tâches comptables quotidiennes.

 

La tenue des livres comptables au sein d’une EURL

On parle essentiellement de deux (2) livres comptables. La première fait référence à un livre-journal, destiné à inscrire toutes les opérations comptables d’une manière chronologique. Quant au second livre obligatoire, il s’agit du grand livre qui servira à savoir les sommes attribuées aux dépenses et aux recettes de l’entreprise.

 

Les comptes annuels à établir impérativement

Pour cette tâche, trois documents essentiels seront mis en exergue :

- Le bilan comptable (qui met en valeur les éléments du passif et de l’actif touchant le patrimoine de l’EURL) ;

- Le compte de résultat, un document qui relate les charges et les produits de l’exercice comptable, dont la différence entre eux donnera le résultat dudit exercice (le chiffre d’affaires, les dépenses et frais généraux, les impôts, etc.) ;

- L’annexe comptable (ce n’est pas une obligation dans le cas où certains seuils ne soient pas franchis).

- Obligation relative au dépôt des comptes annuels de l’EURL auprès du greffe

Après avoir déposé la liasse fiscale de l’EURL d’une manière dématérialisée, il faudra que son gérant procède d’abord à l’approbation des comptes (par assemblée générale), pour ensuite les déposer au greffe du tribunal de commerce. Notons que dans le cas d’un gérant associé unique, ce dépôt est synonyme d’approbation.

 

L’expert-comptable et son rôle crucial pour la gestion financière de l’EURL

 

Un expert-comptable pour une EURL, un choix non obligatoire, mais nécessaire

Comme il a été dit en introduction, l’intervention et l’accompagnement par un expert-comptable ne sont pas du tout une obligation légale pour le gérant d’une EURL. Toutefois, à travers les différentes obligations comptables qui incombent à ce dernier, faire appel à un professionnel sera d’une grande sagesse pour être sûr que ces tâches soient effectuées en respectant les normes en vigueur.

En effet, il arrive que les travaux comptables d’une EURL puissent être assez complexes pour un simple gérant n’ayant pas les compétences nécessaires, surtout lorsque le cas d’une micro-entreprise est à écarter (rappelons que dans le cas d’une micro-entreprise, la comptabilité est considérablement allégée). Donc, le fait d’être assisté et conseillé par un professionnel tel qu’un expert-comptable sera une preuve de la véracité et de la régularité des comptes à l’égard de l’administration fiscale, et surtout une sécurité pour l’entreprise. En effet, en tenant la comptabilité en étant seul, le gérant s’expose à des risques (comme la commission d’erreurs fatales) qui peuvent impacter négativement l’EURL.

En outre, l’expert-comptable pourra également intervenir dès la phase de création de la société, notamment dans les choix que l’associé unique doit effectuer. On parle notamment du choix quant au régime fiscal à adopter, les formalités de création à accomplir, les procédures d’immatriculation, etc. En bref, avoir un expert-comptable aux côtés du gérant d’une EURL ne serait qu’un atout considérable sur tous les domaines.

 

Les réels atouts d’un expert-comptable sur la comptabilité et la fiscalité de l’EURL

En premier lieu, c’est surtout sur la conformité des comptes qu’un expert-comptable intervient le plus. En effet, il sera là pour esquiver tout éventuel litige dans le cas d’un contrôle des autorités fiscales (il faut que les comptes soient en règle par rapport à la législation). De plus, il apportera son expérience et sa compétence pour prodiguer les meilleurs conseils au dirigeant afin que les activités de l’EURL puissent être rentables (la pérennité financière sera assurée).

Au niveau de la fiscalité, il pourra aussi accompagner le gérant quant au régime d’imposition à choisir. Dans ce cas, deux possibilités seront envisageables (l’impôt sur le revenu qui est le choix par défaut, et l’impôt sur les sociétés, qui est un choix irréversible et possible que dans certains cas). Enfin, tous ces rôles vont permettre au gérant de gagner un temps précieux, et de se focaliser concrètement à sa fonction principale, celle d’exploiter l’activité de l’EURL afin d’apporter une valeur ajoutée à celle-ci.

 

Le choix de l’expert-comptable : lequel choisir ? À quel prix ?

Pour tenir la comptabilité d’une EURL, un expert-comptable de proximité est la première solution à envisager. Ensuite, il est également possible de se tourner vers un logiciel de comptabilité pour les tâches moins complexes que le gérant pourra lui-même accomplir (tandis que les tâches plus complexes seront confiées au professionnel). Enfin, le choix d’un prestataire en ligne est aussi envisageable (les services seront totalement digitalisés, et cela constitue un avantage très pratique pour économiser du temps).

En termes de coûts, il faudra prendre en considération différents critères avant de savoir réellement le tarif exact d’un expert-comptable. En effet, ce coût dépendra du régime fiscal choisi, de l’envergure de l’EURL ainsi que du type d’activité qu’elle exploite, et bien évidemment des honoraires de chaque expert-comptable (qui peuvent varier d’un cabinet à un autre).

Pour conclure, on peut avancer les trois points suivants avant de bien choisir l’expert-comptable qui sera le mieux adapté à une EURL :

  • Choisir en fonction des réels besoins de l’entreprise (en ligne ou de proximité) ;

  • Analyser et comparer les prix (en demandant régulièrement des devis, et en étant en alerte sur le prix affiché qui n’est pas forcément le prix final) ;

  • Se baser sur la lettre de mission (pour éventuellement voir les modalités de résiliation, les services proposés, la durée des prestations, etc.).

 

Expert-comptable