Dans le monde des affaires et dans l’environnement professionnel, le métier d’un expert-comptable est très demandé, que ce soit auprès des différentes entreprises ou au niveau des particuliers. Cette forte sollicitation est dû par le fait que ce type de professionnel peut intervenir sur de nombreux domaines en matière de gestion au sein d’une entreprise, et ne se limite pas uniquement à tout ce qui concerne l’aspect financier et comptable.

Cet aspect fait ainsi de lui l’un des professionnels les mieux rémunérés. Cependant, pour exercer cette fonction, il est nécessaire de se soumettre au respect de certaines conditions et de remplir différents critères. C’est ce dont nous allons parler dans ce guide 2022.

 

Le métier d’expert-comptable vu dans son ensemble : une description générale

 

Le volet financier au cœur de son métier

Pour qu’une entreprise puisse continuer librement l’exploitation de son activité professionnelle, il est primordial de bien gérer tout l’aspect financier de ses affaires, notamment en matière comptable. Il s’agit donc de l’élément précurseur sur le bon développement de l’activité en question.

C’est en ce sens que l’expert-comptable peut intervenir au sein de l’entreprise, cette dernière doit toujours fonctionner dans la transparence sans avoir recours à aucune fraude que ce soit.

Effectivement, lors des éventuels contrôles fiscaux, il est essentiel de bien préparer le bilan comptable de l’entreprise puisque ce sera à travers l’évaluation ce document spécifique que l’administration fiscale pourra bien attester de la transparence et de la fidélité des comptes.

Le professionnel des chiffres doit ainsi garantir la véracité des différentes informations financières au sein de l’entreprise.

 

Évaluation de l’état de santé de l’entreprise

Les comptes de l’entreprise doivent faire l’objet d’une vérification par l’expert-comptable (pour une fréquence d’une fois dans l’année), ce sera à travers cette tâche que la santé financière de l’entreprise sera réellement évaluée.

Son rôle serait alors de gérer la comptabilité de son client, que ce dernier soit un commerçant, un artisan, une entreprise ou encore une association.

 

Les autres missions de l’expert-comptable

Outre les missions comptables, l’expert-comptable est également un conseiller et un assistant très important puisqu’il conseille son client en matière d’organisation générale, administrative et comptable.

En outre, il aide dans les prises de décisions importantes, il conseille aussi sur tout ce qui concerne les volets juridiques, fiscaux, mais également sociaux. En fin de compte, les tâches qu’il aura à effectuer dépendront fortement de la taille de son cabinet.

Si ce dernier n’a pas une taille conséquente, il pourra être plus ou moins polyvalent. Tandis que dans une grande structure, il travaillera aux côtés d’une équipe de juristes, de fiscalistes et de nombreux autres professionnels.

 

Les formations à suivre dans le but de devenir un expert-comptable

 

Un cursus prédéfini à suivre

Afin d’exercer en tant qu’expert-comptable, il est nécessaire de suivre un cursus assez long d’une durée de huit années d’études supérieures après l’obtention du bac (avec comme préférence pour les séries scientifiques, ES et STG CFE).

Pour entrer dans les détails, ces huit années seront réparties comme suit : il faut compter cinq ans qui seront consacrés à une étude purement théorique, et il faut obligatoirement continuer sur trois années de stage professionnel dans le seul objectif d’obtenir le DEC ou le diplôme d’expertise comptable.

Ces formations peuvent être dispensées soit au sein des divers instituts nationaux des techniques économiques et comptables, soit au niveau des écoles privées. La formation pour devenir un expert-comptable requiert une large étendue de connaissances, pas uniquement en matière fiscale, à l’instar de ce qui a été en première partie concernant ses diverses missions.

Une fois que le cursus exigé est effectué par l’expert-comptable, ce dernier peut désormais travailler en tant que professionnel libéral (dans 90 % des cas). Il est également possible pour lui d’intégrer directement un cabinet d’expertise comptable. En outre, le fait d’être salarié pour le compte d’une entreprise est aussi une alternative en matière d’évolution de carrière.

 

Ce qu’il faut savoir sur les études théoriques

Les trois premières années de l’étude théorique seront effectuées dans le but d’obtenir un DCG ou un diplôme de comptabilité et gestion, ce qui correspond à un diplôme de licence.

Dans ce cas, le futur expert-comptable entame la première étape de sa formation qui sera consacrée pour des cours d’économie, de mathématiques, de management et pour tous les cours théoriques sur les autres matières concernées par la comptabilité (le droit, la finance, la gestion et la fiscalité).

La seconde étape de sa formation théorique sera effectuée sur une période de deux ans afin que le futur expert-comptable puisse être titulaire d’un diplôme de master ou plus précisément d’un diplôme supérieur de comptabilité et gestion ou DSCG.

Dans ce cas, il convient d’élargir ses connaissances en se focalisant sur le secteur de l’audit financier, légal et interne. Le but est qu’à la fin des cinq années d’études théorique, le futur expert-comptable puisse être apte à évaluer différentes situations financières pour une prise de décisions immédiate.

 

L’obligation d’effectuer un stage professionnel

Le stage professionnel concerne les trois années restantes qui suivent les cinq premières années consacrées aux études théoriques. Normalement, la finalité de ce stage est l’obtention du DEC.

Cependant, la titularisation de ce diplôme ne se fait pas immédiatement. En effet, l’inscription à un examen final sera d’abord nécessaire. Pour cela, il faudra posséder une attestation de fin de stage.

Ensuite, cet examen se fera sur deux étapes : la première étape concernera des épreuves écrites (la révision contractuelle, la règlementation professionnelle) et la seconde étape sera dédiée à la soutenance d’un mémoire. C’est seulement après tout cela que le DEC sera obtenu et que l’inscription au tableau de l’ordre des experts-comptables sera possible.

 

Les qualités fondamentales à posséder pour exercer le métier d’expert-comptable

Diverses qualités importantes seront nécessaires pour effectuer le métier d’expert-comptable. En premier lieu, il faut avoir le sens du travail en équipe et être sociable avec tout le monde. En effet, ce genre de professionnel travaille fréquemment avec divers autres professionnels.

De plus, il doit être un accompagnateur étroitement lié au chef d’entreprise. Le fait d’avoir de bonnes relations avec ce dernier permettra de collaborer plus facilement (relation de confiance).

Ensuite, il faut qu’il soit très bien organisé pour gérer les différents clients avec lesquels il pourra travailler. Cette qualité est d’autant plus nécessaire lorsque l’expert-comptable travaille en tant qu’indépendant pour ne pas qu’il se perde sur les différents dossiers de sa clientèle.

Enfin, il doit avoir le sens des détails et être extrêmement précis dans ces calculs. En effet, la moindre erreur de calcul peut être fatale.

 

Comment