Créer une entreprise commerciale est un projet qui nécessite une bonne préparation. En effet, il ne suffit pas de prendre une décision du jour au lendemain, car il faut réaliser plusieurs étapes qui permettent à l’entrepreneur d’avoir une base pour débuter l’exercice de son activité commerciale. Par ailleurs, la réalisation de ces différentes étapes permettra à l’entrepreneur d’avoir les différents informations et documents nécessaires à l’immatriculation de l’entreprise commerciale. Dans, cet article on expliquera on détail des différentes étapes clefs pour créer une entreprise commerciale.

 

Première étape : trouver une idée activité

 

Cette étape est la base de la création d’une entreprise, car un projet de création d’entreprise nécessite d’avoir idée concernant l’activité que le créateur exercera avec son entreprise. Concernant la recherche d’idée de projet de création d’une entreprise commerciale, l’entrepreneur peut choisir une idée ou une activité déjà existante, mais il peut aussi innover en trouvant un nouveau concept.

Dès que l’entrepreneur est sûr de son idée, il doit faire une étude de marché pour valider son projet. L’étude de marché peut être réalisée par l’entrepreneur lui-même, s’il a les compétences nécessaires. Par contre, il peut solliciter le service d’un expert en la matière pour avoir un résultat meilleur. En effet, l’étude de marché doit répondre à la question : est-ce que le projet de création d’une entreprise commerciale est faisable et viable ?

D’ailleurs cette étude permettra déjà au créateur d’avoir les informations en rapport à son activité, c’est-à-dire les informations sur la concurrence, les besoins de ses clients cibles, comment trouver un fournisseur, etc. La collecte de ces informations permettra aussi au créateur de l’entreprise commerciale d’améliorer son idée pour que son entreprise ait une bonne fondation.

 

Deuxième étape : se renseigner sur la création d’une entreprise

 

Cette étape consiste pour le créateur à prendre connaissance de ce qu’il aura besoin pour créer une entreprise. C’est-à-dire, il a la possibilité de suivre des formations concernant la création d’une entreprise pour avoir une idée globale par rapport aux formalités de création d’une entreprise ainsi que par rapport à la réalisation des étapes importantes par rapport à cette création.

 

Troisième étape : élaborer un business plan

 

L’élaboration du business plan est une étape indispensable pour la création d’une entreprise commerciale. L’élaboration du bisness plan réside pour le créateur en l’élaboration d’un prévisionnel. Ce prévisionnel consiste à faire un calcul des dépenses nécessaires pour la création de l’entreprise ainsi que des charges par rapport son fonctionnement. Par ailleurs, le business plan doit aussi contenir une prévision sur le bénéficie que l’entreprise commerciale pourra générer.

Le business plan est un document qui permet au créateur d’avoir une visibilité sur les besoins de l’entreprise (économiquement) et ce document doit aussi mettre en évidence les méthodes à adopter pour obtenir les bénéfices envisagés.

Plusieurs problèmes ou questions doivent être répondus par le business plan. Par exemple, ce document doit apporter une réponse à la question sur le montant du financement que l’entrepreneur doit trouver pour que son entreprise puisse fonctionner ? ou encore, est-ce que son projet de créer une entreprise commerciale est rentable ? En effet, le business plan doit permettre au créateur d’avoir une projection du futur chiffre d’affaires de l’entreprise commercial.

 

Quatrième étape : trouver les fonds nécessaires à la création de l’entreprise commerciale

 

Un créateur ne peut éviter l’étape concernant la recherche du financement par rapport à la création d’une entreprise commerciale. En effet, tout entrepreneur doit avoir au début de son activité des fonds pour démarrer son activité. La finalisation du business plan permet donc à l’entrepreneur d’avoir connaissance du budget nécessaire par rapport à son projet de création d’entreprise.

Par rapport à cette situation, l’entrepreneur, s’il a les fonds nécessaires, peut utiliser ses propres fonds pour financer la création de l’entreprise. Il doit s’assurer avant de choisir cette option d’avoir toutes les liquidités nécessaires pour éviter tout blocage du fonctionnement de l’entreprise. L’entrepreneur peut aussi trouver les fonds pour la réalisation de son projet de création d’entreprise en s’associant à d’autres personnes.

En outre, le créateur, s’il remplit les conditions nécessaires, peut bénéficier des aides gouvernementaux pour financer son projet de création d’entreprise commerciale. Suivant le lieu où l’entreprise commerciale sera installée, certaines régions offrent des aides par rapport à la création d’une entreprise que le créateur pourra bénéficier.

Enfin, l’entrepreneur peut contracter un emprunt auprès d’un établissement de crédit pour financer son projet. Par ailleurs, le business plan peut tenir une grande place dans cette situation, car il est fort probable que le prêt soit accordé ou non par l’établissement de crédit en fonction de la qualité et du résultat du business plan.

 

Cinquième étape : décider de la forme juridique de l’entreprise à créer

 

Après la réalisation des étapes précédentes, le créateur doit choisir le statut juridique de l’entreprise commerciale qu’il va créer. Il a plusieurs choix concernant la forme juridique de l’entreprise. Par exemple, il peut choisir entre une micro-entreprise, une entreprise individuelle et une société (SASU, SAS, SARL, EURL, etc.).

Le choix de la forme juridique est très important, car plusieurs paramètre dépend de celle-ci. Par exemple, la fiscalité de l’entreprise, les diverses obligations (comptables et fiscales), la responsabilité de ou des associés (limitée ou nom), etc. Par ailleurs, les formalités à réaliser par rapport à l’immatriculation de l’entreprise commerciale au registre du commerce et des sociétés dépendent intégralement de la forme juridique choisie par le créateur.

Cette étape n’est donc pas négligeable, il est préférable pour le créateur de solliciter le service d’un avocat ou d’un expert-comptable pour lui conseiller par rapport au choix du statut juridique de l’entreprise à créer.

 

Sixième étape : l’immatriculation de l’entreprise commerciale au RCS

 

Cette étape peut être divisée en deux parties. Tout d’abord, il faut constituer les documents obligatoires par rapport à l’immatriculation. Ensuite, déposer le dossier pour la demande d’immatriculation auprès du centre de formalités des entreprises.

Les documents à constituer, comme ce qui a été susmentionné, dépendent de la forme de l’entreprise. Par exemple, pour une entreprise individuelle, il n’est pas nécessaire de fournir dans le dossier quelques exemplaires des statuts, une attestation de parution contrairement à la création d’une société. En tout cas, une entreprise commerciale doit être immatriculée au registre du commerce et des sociétés pour que l’entrepreneur puisse obtenir l’extrait K-Bis de son entreprise.

 

En résumé, toute personne qui désire créer une entreprise doit passer par l’élaboration de son projet de création d’entreprise en trouvant une idée de projet puis réalisé réalisation de l’étude du marché et l’élaboration du business plan. Ensuite, cette personne doit trouver les fonds pour financer son projet et choisir la forme juridique de l’entreprise commerciale. Pour finaliser la création de l’entreprise, l’entrepreneur doit passer la réalisation des formalités pour l’immatriculation de l’entreprise au registre du commerce et des sociétés.

Comment