De nos jours, ouvrir un restaurant n’est pas du tout une mince affaire, il est effectivement important de prendre en considération plusieurs éléments et de réaliser des formalités plus ou moins complexes. Sachez que l’ouverture d’une telle entité ne s’apparente pas à une constitution d’entreprise banale.

Elle nécessite le respect de plusieurs procédures juridico-administratives ainsi que la prise en compte de multiples contraintes financières assez particulières. En plus, le fait de bien analyser le marché ciblé est un critère de réussite à ne surtout pas négliger.

Afin de mieux préparer les différents éléments cités ci-dessus, la réalisation d’un business plan dédié à l’ouverture du restaurant en question doit impérativement s’imposer.

Pour ce faire, il convient de respecter des étapes prédéfinies afin que ce document important soit le plus fiable possible. C’est ce dont nous allons parler dans cet article à travers notre guide en 2022.

 

Pourquoi la préparation d’un business plan revêt-elle un caractère capital pour un restaurant ?

 

Présentation de divers objectifs principaux

Avant toute chose, le fait de se lancer dans l’ouverture d’un restaurant ne doit pas être pris à la légère, il est impératif de trouver le concept qui sera la base de tout le projet entrepreneurial. C’est uniquement à partir de cette idée qu’il sera possible de dégager le réel avantage concurrentiel de cedit projet.

Ainsi, la façon la plus sûre de bien présenter ce concept sera de réaliser un business plan. Ce dernier permettra de présenter plusieurs objectifs principaux :

- Afin de présenter au mieux le projet vis-à-vis d’éventuels investisseurs pour les attirer plus facilement (un moyen de les rassurer par rapport à la viabilité et à la cohérence du projet d’ouverture du restaurant) ;

- Afin d’analyser encore plus le projet en question (validation de sa faisabilité ainsi que de sa rentabilité).

 

La possibilité de choisir précisément l’élément adéquat à présenter

Par ailleurs, il est également important de bien identifier la cible du projet afin de débuter de la plus belle des manières. En ce sens, il est de mise de décrire minutieusement ces individus en pensant à poser les bonnes questions.

Dans le cas d’une recherche d’investissement par exemple, il sera utile de mettre l’accent sur le potentiel lié à la rentabilité du futur établissement. Tandis que si l’objectif c’est la recherche d’accompagnement en matière de gestion, le sujet de concentration doit tourner autour des problèmes non financiers (le management par exemple).

En fin de compte, tout dépendra de l’objectif principal de l’entrepreneur.

 

Les étapes essentielles relatives à la rédaction d’un business plan pour le restaurant

 

L’analyse du marché à cibler

Par l’intermédiaire de cette première étape, l’entrepreneur pourra bien identifier une cible de population à qui s’adresse concrètement le projet d’ouverture de son restaurant. Par exemple, le fait d’analyser ce marché offrira la possibilité de connaître la quantité de plats que le restaurant pourra préparer quotidiennement et les problèmes liés au temps.

De plus, cette étape servira non seulement à positionner le restaurant concernant son tarif, mais également à fixer d’une manière plus précise les besoins de la cible et le nombre approximatif des personnes se situant à proximité du restaurant à des heures fixées.

En outre, notons que ces différents éléments seront également utiles pour finaliser une future étape du business plan, la détermination du chiffre d’affaires prévisionnel.

 

Préparer les questions liées au marketing

Pour cette étape, le business plan sera utile pour la détermination des différentes offres à avancer au marché ciblé à la première étape (le type de cuisine, les ingrédients et leur qualité, le type de service à proposer, etc.).

Le marketing s’accompagne de la communication qui fait référence à la stratégie pour attirer les clients (à travers les réseaux sociaux par exemple, ou par des méthodes de référencement, etc.).

Il ne faut pas s’arrêter à ces points puisqu’il sera également question de choisir un emplacement idéal pour le restaurant tout en évaluant le menu à proposer en fonction de la clientèle ciblée. Toutefois, il est primordial d’être très prudent en matière de concurrence. En effet, l’idéal serait de mettre en place une cuisine satisfaisante tout en s’alignant à la concurrence en matière de tarif.

 

Préparation des états financiers prévisionnels

C’est sans doute l’une des étapes les plus importantes dans la réalisation d’un business plan pour le restaurant. On parle ici des documents comptables servant à estimer tout l’aspect financier du projet dans le but de déterminer un chiffre d’affaires estimatif et les charges prévisionnelles.

 

Compte de résultat prévisionnel

Pour cela, un compte de résultat prévisionnel sera nécessaire, il s’agit d’une pièce fréquemment exigée par les banques pour l’octroi d’un crédit.

Ainsi, il faudra prendre en considération le prix de vente de chaque repas, le volume à produire et les charges relatives à cela. Il ne faut également pas minimiser les dépenses liées aux matières premières et la recherche des éventuels fournisseurs.

 

Bilan prévisionnel

Même si ce document est important, il ne l’est pas plus que le compte de résultat prévisionnel, car ce dernier reflètera l’ampleur réelle de l’activité du restaurant. Ce bilan servira notamment à véhiculer une image sincère concernant le patrimoine de l’entreprise à une date ultérieure.

Dans ce cas, des estimations pour les emplois et les ressources futures seront nécessaires, tout en se souciant de la variation de l’actif (hausse ou baisse éventuelle des liquidités par exemple) et du passif (hausse ou baisse éventuelle des dettes par exemple) pendant la durée d’activité du restaurant.

 

Prévoir les questions liées au besoin en fonds de roulement

Le BFR est un élément crucial s’agissant du business plan pour un restaurant. En effet, ce dernier peut faire l’objet d’un décalage en matière de trésorerie. Par exemple, les matériaux peuvent être défaillants du jour au lendemain, ou encore des problèmes liés au stock de matières premières peuvent survenir.

Ainsi, il est nécessaire de prévoir une solution financière afin de résoudre ces éventuels problèmes.

Par ailleurs, précisons que les établissements de crédit accordent rarement un prêt pour ce BFR. C’est la raison pour laquelle le business plan doit absolument le prévoir, notamment en identifiant les différentes aides financières existantes (un prêt d’honneur par exemple, un prêt venant des plateformes d’initiatives locales faisant référence à un prêt personnel avec un taux de remboursement nul).

 

Les autres éléments à prendre en considération pour la bonne réalisation du business plan

 

Respect des règles et répartition minutieuse des tâches au sein du restaurant

En premier lieu, il faut se préoccuper de toutes les questions relatives au respect de la règlementation.

Elles tournent principalement autour de l’hygiène, du transport et de la conservation des matières premières, des règles liées à la gestion des déchets et surtout celles relatives à la détention de licence pour certaines activités spécifiques (un accord d’exploitation de licence auprès de la mairie sera nécessaire).

En second lieu, il convient également de bien répartir les tâches dans le restaurant pour que celui-ci puisse fonctionner d’une manière optimale. Par exemple, il faut déterminer celui qui sera responsable de la gestion des approvisionnements et des stocks, ou encore celui qui sera en charge de la cuisine et du nettoyage.

 

Conseils pratiques pour l’établissement du business plan

Il faut avoir des connaissances assez conséquentes en matière de restauration, notamment pour tout ce qui concerne les exigences légales, fiscales, mais également sociales. Il n’est pas toujours évident pour un simple entrepreneur de ne pas se perdre au milieu de toutes ces spécificités.

Ainsi, il est vivement recommandé de recourir au service d’un expert-comptable pour accompagner l’entrepreneur à chaque étape de la création de son restaurant, notamment dans la réalisation du business plan.

 

Business